Une dame nous consulte pour un engourdissement sur l’aspect latéral de la cuisse gauche apparu il y a deux ans, s’aggravant avec la mise en charge sur la jambe gauche et lorsqu’elle monte un escalier.

Objectivement, un test de mobilité de l’iliaque gauche démontre une rotation interne. De plus, le thérapeute perçoit une rigidité à la palpation du quadrant inférieur gauche. Finalement, la mobilité du sigmoïde de l’iliaque gauche est réduite, ceci diagnostiqué par un test de mobilité ostéopathique.

Analyse : Le mésosigmoïde s’attache sur L5, le sacrum, le disque L5-S1 et sur l’iliaque gauche. Une tension du mésosigmoïde place l’iliaque gauche en rotation interne, ce qui aura comme conséquence de mettre une tension accrue sur le muscle tenseur fascia lata et la bandelette iliotibiale.

Chez d’autres patients, une tension du mésosigmoïde provoque des engourdissements sur l’aspect postérieur de la cuisse et du mollet ressemblant à une douleur sciatique. Une traction du mésosigmoïde sur le disque L5-S1 est à l’origine des ces symptômes. Le physiothérapeute diplômé en ostéopathie est en mesure de reconnaître le diagnostique différentiel nécessaire pour établir si les signes et symptômes sont ceux d’une véritable sciatalgie, d’une hernie discale L5-S1 et d’une tension du mésosigmoïde.

Avec quelques traitements en ostéopathie, visant la mobilisation tant du mésosigmoïde que de l’iliaque gauche, elle note une amélioration de 95%. Maintenant que la mobilité à été rétablie, notre patiente ressent de l’inconfort surtout causé par une inflammation causée par une inégalité du membre inférieur. Pour solutionner cette situation, elle est référée à notre orthésiste afin de lui adapter des semelles orthopédiques.

Celle-ci suggère une correction de 7 mm, mais le physiothérapeute suggère 4mm afin de ne pas sur-corriger la cliente. Si la correction maximale est faite, selon l’expérience du physiothérapeute, l’adaptation aux semelles correctrices est très difficile. Ensemble, ils optent donc pour une correction modérée. Notre cliente porte ces semelles depuis 3 semaines et elle est satisfaite des résultats.

Aujourd’hui, cette cliente consulte toutes les 8 semaines en ostéopathie pour contrôler la mobilité de sa région lombaire et de son bassin.