En regardant les chaussures que les gens portent, nous observons qu’il existe plusieurs types et divers courants. Quels est le meilleur choix et que devrait-on porter?

Les fameux souliers à talons hauts raccourcissent le tendon d’Achille et les mollets, en plus de diminuer la mobilité du pied et de déplacer le centre de gravité vers l’avant, ce qui provoque un creux au bas du dos. Cela prédispose à des douleurs aux rotules et dans le bas du dos. Je vous suggère de les garder pour les grandes occasions et rien ne vous empêche de changer vos talons hauts pour des souliers plats, par exemple si vous êtes au travail.

Tout comme les talons hauts, les souliers propres avec une semelle et talon rigide diminuent la mobilité des chevilles, affaiblissent les muscles intrinsèques de vos pieds tout en diminuant votre proprioception (l’état où se situe votre pied dans l’espace sans que vous le regardiez), ce qui affecte la mécanique de votre démarche. Je vous encourage donc à les garder pour les grandes occasions également.

J’entends souvent dire que les souliers de course avec de gros talons coussinés seraient idéals. Désolé de vous décevoir mais ce n’est pas le cas, car lorsque vous courez et que votre pied va trop en avant, vous atterrissez directement sur votre talon et l’onde de choc monte à travers le talon, les genoux et les hanches, créant des blessures. Aussi, il y a une diminution de la mobilité des chevilles et des pieds. En regardant une course de haut niveau, aucun athlète ne court sur les talons, mais bien sur la pointe des pieds. Ces souliers ne devraient jamais être portés et un soulier de course plat est suggéré.

Les fameuses « gougounnes » ou sandales sont malheureusement aussi de mauvais choix car vous devez serrer avec votre gros orteil la sandale en question afin qu’elle ne sorte de votre pied, ce qui produit une extension marquée de votre gros orteil. Cela stresse votre fascia plantaire et les muscles de votre pied en plus de changer votre démarche et peut aussi causer une fasciite plantaire, épine de Lenoir, irritation du tendon d’Achille, et raideurs des chevilles. Même si une sandale est sans talons, les désavantages sont plus importants.

Que devrait-on porter? Idéalement, nous devrions marcher pieds nus le plus possible afin de stimuler l’équilibre, la proprioception, et la posture en plus de renforcer les muscles des pieds et jambes. Si vous devez porter un soulier, il doit être plat, sans talons, avec un coussinage minime; afin de protéger vos pieds des coupures que l’on peut s’infliger en marchant dans la rue par exemple. Tout est dans la quantité de temps que l’on porte des souliers à talons hauts, propres, ou sandales, qui devraient être portés en modération.