L’ostéopathie, prolongement de la physiothérapie, est une approche manuelle qui évalue et traite non seulement la colonne vertébrale mais aussi le système nerveux et les organes internes du corps. Tout cela dans le but de redonner au corps la mobilité et l’équilibre dont il a besoin pour ne pas éprouver de douleur. En évaluant la mobilité de la colonne vertébrale, la densité des organes internes et la mobilité du système nerveux, le thérapeute sera en mesure d’identifier et soulager le blocage principal.

Par exemple, un client consulte pour une douleur à l’épaule. Il a eu dans le passé plusieurs bronchites qui ont produit du tissu cicatriciel, réduisant la mobilité du thorax. L’examen confirme que la mobilité des bronches est réduite et que sa densité a augmenté. L’ostéopathe améliorera l’amplitude de la cage thoracique, en augmentant principalement la mobilité des bronches. Les mouvements de l’épaule de ce client seront plus amples et la douleur diminuée. Chez la plupart des clients consultant pour des douleurs à l’épaule, la cage thoracique a un mouvement réduit causé soit par une dysfonction de la colonne vertébrale, des côtes, des enveloppes du cœur et des poumons. En plus de s’attacher sur la cage thoracique, les muscles de l’épaule se nouent également sur la tête, le cou, les clavicules et le bassin. Donc, il est nécessaire que la cage thoracique (ait une pleine mobilité) bouge librement car les muscles de l’épaule se trouvent restreints par une dysfonction du thorax.

L’ostéopathie traite la source du problème tout en voyant le corps dans sa globalité, améliorant ainsi le fonctionnement de la colonne vertébrale, des organes et du système nerveux. Dans le cas précédant, la source du problème à l’épaule est la mobilité des bronches et de la cage thoracique. Donc en traitant les poumons, la mobilité de la cage thoracique et la colonne vertébrale se trouve à augmenter.

Même si les visites sont plus espacées qu’avec les autres approches, les gens ressentent des bienfaits après quelques rencontres seulement. Toutefois, dans la plupart des cas, il faut compter cinq à huit traitements pour que le problème soit réglé. En général pour un cas comme celui-ci, il faudra un total de cinq traitements.

Les traitements de physiothérapie et d’ostéopathie sont remboursés par la plupart des compagnies d’assurances.