Acupuncteur depuis plus de vingt ans, je suis toujours impressionné par les résultats obtenus de petites aiguilles (uni service) ou avec l’emploi d’un rayon laser doux.

Ha! Ces fameuses douleurs menstruelles qui rendent la vie impossible et débilitante pour nos jeunes adolescentes et parfois jusqu’à l’âge adulte avancé. Ces douleurs sont responsables des sauts d’humeur et ce, avec raison. Elles sont une source d’absence à l’école ou au travail.

En règle générale, nous devons compter environ trois cycles, à raison d’un traitement par semaine, pour rééquilibrer l’énergie associée à un léger dérèglement hormonal. Encore faut-il faire une évaluation complète pour déterminer l’origine exacte de ce désordre. En médecine chinoise, nous devons voir si le déséquilibre vient d’une stagnation de l’énergie du foie, d’un froid interne qui crée les douleurs, un vide de sang (terme spécifique en acupuncture) ou un vide d’énergie du rein.

Pour ma fille, ce fut un peu plus court, compte tenu du fait que nous l’avons traité dès les premières menstruations. Dans les années qui ont suivi, elle a dû recevoir environ un traitement au six mois, puis un par année. Nous lui avons évité bien des douleurs. C’est pourquoi, nous invitons les parents et les adolescentes à agir dès les premières menstruations.

Je reçois régulièrement des femmes qui ont souffert toute leur vie et qui apprécient grandement le soulagement que l’acupuncture leur apporte. Avoir su, me disent-elles, elles seraient venues au début. En rétablissant le déséquilibre énergétique ou le léger débalancement hormonal, dès que possible, on peut minimiser les problèmes concernant l’utérus, les ovaires ou l’ensemble des hormones.

En ce qui concerne les enfants ou les adolescentes qui n’aiment pas les aiguilles, nous utilisons un rayon laser qui a le même impact que les aiguilles.