Acupuncteur, depuis plus de vingt ans, je suis toujours surpris et ravi de voir les effets que peuvent produire l’insertion d’aiguilles fines (uni service) ou l’utilisation d’un rayon laser doux.

Une femme de cinquante ans vient me consulter, elle a des vertiges d’origine inconnue. Elle a subi toutes sortes d’examens en médecine traditionnelle avec aucun résultat. Son médecin lui suggère alors d’essayer l’acupuncture. Lors de notre première rencontre, nous situons le déséquilibre énergétique, il est en excès au niveau de l’organe du foie.

En médecine traditionnelle chinoise, nous considérons les vertiges comme ayant plusieurs sources tel que : un vide d’énergie au niveau des reins, ou encore au niveau de la composante rate-estomac. Ce n’est pas les différents symptômes décrits par le patient que nous pouvons établir le bon diagnostic énergétique. Remarquez que cette insistance à utiliser le mot énergétique vient de l’essence même de l’acupuncture. Nous travaillons avec des points spécifiques sur les méridiens (chemins) où circule l’énergie pour qu’elle rejoigne chacun des organes du corps pour les nourrir.

Il peut y avoir un manque d’énergie (vide) ou un trop plein (excès).

Finalement, la dame choisit un traitement au laser parce qu’elle n’aime pas l’idée des aiguilles. Nous faisons cinq traitements qui apportent une diminution de 80% des vertiges. Trois de plus et son problème est de l’histoire ancienne, plus aucun vertige !